· 

6 trucs pour mieux dormir en période de stress

Ne pas négliger le manque de sommeil

 

En cette période de confinement, j'avoue avoir eu souvent des difficultés à m'endormir. La peur de l'isolement, le stress financier, ma famille qui est loin, name it. Tout ça tournait en boucle dans ma tête. Si y'a bien quelque chose qui nous affecte directement, c'est notre sommeil. Un manque de celui-ci peut affecter notre travail, nos relations avec les autres et notre appétit. Je suis la première à faire de l'insomnie. J'en ai fait durant tout mon secondaire, de façon chronique et j'en refais à l'occasion encore aujourd'hui. Avec des petits trucs simples et un peu de recherche, on peut créer une belle nuit propice aux rêves.

 

1) Comprendre ce que les cauchemars signifient 

 

Probablement l'étape la plus difficile, selon moi. Il s'agit d'analyser nos cauchemars. Ma soeur a toujours eu son dictionnaire des rêves à côté de son lit. J'trouvais donc ça kétaine quand j'étais ado. (Full attitude, yo.) Mais aujourd'hui, j'avoue toujours avec mon carnet à côté de moi, dans lequel j'écris ma gratitude, mes envies, mes angoisses et aussi, mes rêves. J'essaie le plus souvent de les écrire au réveil, pour que je m'en souvienne bien. Je ne les écrit pas toooous, juste les plus "frappants" et percutants. Positif ou négatif. Ensuite, j'en parle avec mon amoureux autour de notre café ou je fouine sur internet pour connaître la signification. (Encore là, comme n'importe quoi sur internet ;) : Il faut en prendre et en laisser! Ces significations sont créées pour tout le monde ; Donc, c'est un gros résumé de ce que le rêve peut signifier.)

 

2) Faire des liens avec notre vie actuelle 

 

Une fois qu'on a les significations en main, on peut se questionner sur notre vie en générale. Y-a-t-il des éléments qui font du sens avec ce qu'on a lue ? Est-ce que je vis des sources de stress ces temps-ci ? Par exemple, lorsque nous étions en préparation pour revenir au Québec en mars dernier, nous ne savions pas où est-ce que nous allions habiter, à cause de la quarantaine obligée, et il restait 1 million de détails à régler. Durant des jours, j'ai rêvé que je tombais dans le vide ou encore que je marchais dans les rues de ma ville mais tout avait changé. Mes ami(e)s n'y étaient plus, les commerces avaient changé et je me perdais dans mon propre quartier.

 

3) Ne pas négliger les cauchemars si ceux-ci son récurants

 

Il est important d'en parler avec ton médecin, si par exemple, tu viens de commencer une médication pour un problème anxieux ou dépressif. Cela peut être une conséquence du médicament et il est important d'en parler. Que ce soit pour être rassuré(e) ou bien pour ajuster la dose.

 

4) Se coucher le ventre vide

 

On le dit souvent : Grignotter avant d'aller au lit n'est pas une bonne idée. Cela stimule notre estomac et cela envoie à notre cerveau de rester alerte. Même chose pour le thé et café. On évite d'en consommer quelques heures avant d'aller se coucher. (Sauf mon père, qui peut boire ses 6 tasses de café en fin de soirée... Maudit malade!) On troc le thé pour une tisane, calmante et sans théine comme la camomille, la lavande, la menthe poivrée. On évite également la consommation d'alcool avant d'aller dormir, qui dérègle notre cycle de sommeil. (On a l'impression de dormir comme une bûche! Mais en fait, on reste entre les phases de sommeil, sans récupérer.)

 

5) Réduire les tensions

 

Que ce soit la méditation, le yoga, le tricot ou dessiner, on choisit une activité à faire avant de dormir pour se vider l'esprit. En faire une routine est l'idéal car le cerveau associe ces activités à l'heure du coucher. Pour ma part, je prends un bon bain relaxant 1h avant de dormir. J'apporte ma tisane, un bâton d'encens, de la musique, name it. Ensuite, j'écoute un film en pyjama avec mon amoureux ou je fais une séance de yoga. J'en fais une le matin pour me réveiller et le soir, au besoin. Tu peux apporter ton tricot au lit, un bon livre, etc... L'idée est de s'occuper l'esprit ET ne pas aller sur ton téléphone juste avant de dormir.  La lumière bleue stimule énormément. 

6- Faire de sa chambre, un cocon.

 

Idéalement, je dis bien, idéalement : On la garde propre et rangée. Cela procure un sentiment de bien-être et de calme. (Dormir à côté d'un reste de pizza & de linge sale, c'est moyen.) Pas besoin de dévaliser IKEA pour se faire un havre de paix! Juste la garder propre et en ordre et éviter l'accumulation. C'est suffisant pour que notre esprit soit en paix. À cela, on peut ajouter un chandelle parfumée, un bâton d'encens ou bien notre diffuseur d'huiles essentielles. Créer une ambiance spa et détente, à petits prix ! C'est simple et tellement efficace. On évite aussi le trop grand écart de température. On met pas le chauffage ni l'air climatisée dans le tapis ! :) On peut s'installer confortablement devant un film ou bien, on sort les tites musiques de vagues pis d'oiseaux, n'importe quoi pour se calmer.

 

Mes outils préférés (gratuits!) :

 

Méditation : Nicole Bordeleau 

Yoga : Centre de yoga santé avec Marie-Josée Rioux

Musique apaisante : Tite musique pour dormir

Bougies parfumées : T.Lees, faites à la main

 

Fait de beaux rêves !

xx